Fonctionnalité.jpg
Accueil » Actualités » Maker Space ouvre ses portes dans l’East Village de New York
| | | |

Maker Space ouvre ses portes dans l’East Village de New York



Le nouvel espace de création de la ville de New York est doté d’imprimantes 3D, de bras de robot et de la technologie de réalité virtuelle.

L’East Village de New York a une histoire considérable de musique et d’art de pointe. Désormais, ces rues sablonneuses abriteront une technologie émergente conçue pour les fabricants. La Cooper Union for the Advancement of Science and Art – un collège privé d’architecture, d’art et d’ingénierie dans l’East Village de New York – a annoncé l’ouverture d’un espace de création à la pointe de la technologie.

L’espace technologique émergent a été rendu possible grâce à une subvention de 2 millions de dollars de la Fondation IDC. Les étudiants de Cooper à la fois à distance et en personne (éventuellement) auront accès à un équipement de pointe comprenant des imprimantes 3D, des bras robotiques et une technologie de réalité virtuelle. Le laboratoire d’art, d’architecture, de construction et d’ingénierie (AACE) de la Fondation IDC soutiendra des projets dans les trois disciplines de Cooper que sont l’architecture, l’art et l’ingénierie.

Laboratoire AACEAACC lab.jpeg

Le laboratoire AACE de Cooper Union est un mélange d’architecture ancienne et de technologie de pointe.

Cooper a reçu le financement pour construire un espace de création interdisciplinaire en 2018 après que plusieurs départements aient collaboré à une proposition de subvention à la Fondation IDC, une organisation caritative basée à New York qui offre des bourses, des bourses et des subventions aux établissements d’enseignement pour les étudiants dans la conception, domaines de l’ingénierie et de la construction.

Conçu pour la collaboration de l’architecture, de l’art et de l’ingénierie

L’installation a été conçue pour permettre aux étudiants de fabriquer des composants complexes, des illustrations, des prototypes et des modèles à partir d’un large éventail de matériaux. Les étudiants pourront utiliser des outils numériques de haute précision, notamment des découpeuses laser, des routeurs CNC, des imprimantes 3D, une machine de découpe au jet d’eau, une découpeuse de vinyle et une machine de formage sous vide. « L’objectif principal de l’AACE Lab est de fournir un environnement de fabrication collaborative pour l’ensemble des étudiants de Cooper », a déclaré Harrison Tyler, directeur de l’AACE Lab. «Cette ressource de fabrication à l’échelle de l’école fournira un espace pour le travail effectué par des architectes, des artistes et des ingénieurs travaillant tous dans le même environnement.»

Le laboratoire AACE est situé dans l’emblématique bâtiment de la fondation de Cooper, vieux de 161 ans. Sam Anderson, ancien élève de Cooper et membre adjoint du corps professoral, a dirigé l’effort de conception pour convertir un ancien hall d’accueil au quatrième étage en une installation de fabrication de haute technologie incarnant l’esprit de collaboration interdisciplinaire. Le laboratoire jouxte l’atelier de sculpture d’art et d’architecture de Cooper, offrant aux étudiants la possibilité de travailler à la fois avec des outils de fabrication numériques plus récents et des machines traditionnelles pour le travail du bois et des métaux. « Nous voulions vraiment qu’il y ait un sentiment d’ouverture et d’inclusion afin que les gens se sentent très à l’aise d’entrer », a déclaré Anderson.

L’un des défis de conception pour l’équipe consistait à marier l’éthique d’un atelier de pointe pour toutes les écoles à l’espace historique du bâtiment de la fondation. En 1975, tout l’intérieur du bâtiment a été reconstruit par l’architecte John Hejduk, ancien doyen de l’école d’architecture de Cooper. La cloison en verre du laboratoire AACE et une grande partie de son infrastructure technique ont été conçues pour préserver la géométrie existante de l’espace tout en réimaginant la façon dont il pourrait servir les étudiants. « Nous avons beaucoup de respect pour John Hejduk et ce qu’il a fait pour le bâtiment de la Fondation », a déclaré Anderson. « Nous avons pensé qu’il était vraiment important de respecter le design original de Hejduk, mais en même temps de ne pas simplement copier ce que nous imaginons qu’il ferait.

Rob Spiegel couvre la fabrication depuis 19 ans, dont 17 pour Nouvelles de conception. Parmi les autres sujets qu’il a abordés figurent l’automatisation, la technologie de la chaîne d’approvisionnement, les énergies alternatives et la cybersécurité. Pendant 10 ans, il a été propriétaire et éditeur du magazine culinaire Piment du Chili.

A lire également